Les horizons alternatifs
(with the exhibition curating/

avec le commissariait d'exposition de Vincent Verlé)

from 06th to 31st march/du 06 au 31 mars 2017, Strasbourg, France

(collective exhibition:  ''The alternative horizons'' in/exposition collective à La maison de la Région par le Réseau Versant Est)




Cette exposition répond à l'invitation de Versant Est -réseau art contemporain en Alsace à composer un projet avec des artistes vivant et travaillant en Grand Est. Se pose alors la question du visage de cette région nouvellement créée et regroupant l'Alsace, la Champagne-Ardenne et la Lorraine. Sa force est d'être bordée de quatre frontières, la situant au cœur de l'Europe. Elle est aussi constituée d'une multitude de territoires. Leurs singularités forment l'autre atout de cet espace géographique mais elles peuvent parfois en être la limite et en rétrécir l’horizon.

 

L'horizon est ce cercle centré sur l'observateur entre le ciel et la terre, tenant compte de la courbure de cette dernière. Il est la limite de ce qu'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Il est la limite de l'univers visible où l'espace-temps joue encore son rôle avant de plonger dans l'inconnu.

C'est de cet inconnu que traite cette exposition. Celui qui ouvre sur l'ailleurs et se tournant vers l'autre, regardant au-delà de nos individualités, dépasse la ligne de cet horizon.

Il est ainsi question de ce que cette ligne d'horizon peut signifier aujourd'hui. Guillaume Barborini, Mathieu Boisadan, Julie Deutsch, Harold Guérin et Camille-Aurélie M nous proposent ici leur propre vision à l'aulne de leur regard partagé en questionnant la notion de frontière et de limite, qu'elle soit géographique, sociale ou personnelle...

Limite qui interroge alors les faux-semblants, ce qui est visible, ce qui ne l'est pas, le sens caché que contient parfois ce qui nous est donné à voir. Les œuvres de Vincent Broquaire, Aurélie Pertusot, Marius Pont de Vincent, Camille Roux et Skander Zouaoui se jouent de nos certitudes en troublant le champ de notre vision et celui de notre connaissance.

En augurant de ce que pourrait être ce visible, Denis Ansel, Raphaël Charpentié, Claire Décet, Sophie Hausslauer et Vincent Odon sondent cette disruption de la réalité et en interrogeant le sens dans une période où triomphe la post-vérité à travers la décomposition et la recomposition du réel.

Cette reconstitution de la réalité entraine alors vers un ailleurs en devenir, celui qu’imaginent Camille Bres, Julie Faure-Brac, Alice Gambier, Sophie Usunier et Gretel Weyer dans des paysages sonores et visuels qui font la part belle à la fiction et à l'imaginaire en sublimant notre quotidien.

Quotidien que questionnent Clément Borre, Samuel François, Hugo Lermechin, Sascha Nordmeyer,

- porte renaud - et Letizia Romanini en proposant quant à eux de nouvelles pistes esthétiques pour le réenchanter, inventer un ailleurs et nous réinventer.

Il s'agira enfin pour Alexandre David, Stefania Becheanu, Manon Harrois et Arthur Poutignat de s'emparer de cette proposition d'exposition pour en livrer leur propre interprétation à travers une série de gestes artistiques, la faisant ainsi évoluer vers d'autres horizons, des horizons alternatifs.

 

Vincent Verlé





sculptural propositions stabilized at the time of the exhibition/

propositions stabilisée lors de cet événement :

front #1

 

- porte renaud -
© 2010-2017
legal notices/mention légales