Solidaire

from 2nd au 24th march/du 2 au 24 mars 2013, Les Salaisons, Romainville, France

 

“Solidaire is an exhibition free from any aesthetic bias, a libertarian project to support the Salaisons, because some institutions are so poorly interested in culture and art. The small symbolic counter-powers, like ours, are stamped out and financially asphyxiated, it is not a matter of left or right-wing parties, but they aim at controlling everything, every square inch, every artwork, every desire has to be recorded, classified and used for the elections, art has to be politically useful. Taxpayers’ money is a donation to the State that will be managed according to the moods of the Government in office. Each artist and place are obliged to find compromise to survive: they have to come under supervisions, sell artworks or tickets for their exhibition, make a profit and organise visits for children.

If the artist or art centre is not commercial and does not rely on subsidies or bursaries, it is a danger, a squatter, an anarchist, a pariah. As a result, squats, alternative or independent spaces have almost disappeared, contrary to Berlin. In Solidaire exhibition, artists give 40 euro to participate, which enables to pay the insurance, electricity and running costs. The exhibited artworks are very diverse: some are in line with the contemporary aspiration of the Salaisons, others are more modern but will appeal to other visitors. This exhibition expresses different ways of thinking art, but these artists share the common desire to support this place. It is therefore a noble commitment. Thanks to them and people who regularly come to the Salaisons.”/

 

« Solidaire est une exposition sans parti pris esthétique, un projet libertaire pour soutenir les salaisons, tant la culture et l’art ont peu d’importance pour certaines institutions.

Les petits contre-pouvoirs symboliques comme les nôtres sont éradiqués, asphyxiés financièrement, ce n’est pas une question de partis de gauche ou de droite, mais une volonté de tout contrôler, chaque centimètre carré, chaque œuvre, chaque désir doit être répertorié, classé et utilisé en vue des élections, l’art doit être politiquement utile.

L’argent des contribuables est un don fait à l’Etat, géré suivant les humeurs des administratifs en place. Chaque artiste, chaque lieu se retrouve dans l’obligation de transiger pour survivre : il faut se mettre sous tutelle, vendre ou faire des entrées, du chiffre, des visites pour les enfants.

Un artiste ou un centre d’art qui n’est pas commercial et ne dépend pas des subventions ni des bourses est un danger, un squatteur, un anarchiste, un rom. De fait, contrairement à nos amis Berlinois, les squats, espaces alternatifs ou indépendants ont quasiment disparu.

Dans l’exposition Solidaire, les artistes paient 40 euro de participation, ce qui nous permet de régler les frais d’assurance, d’électricité, de fonctionnement. Les œuvres exposées sont très variées, certaines sont dans la mouvance contemporaine des salaisons, d’autres sont plus modernes, mais séduiront d’autres visiteurs. Cette exposition affirme différentes manières de penser l’art, mais ces artistes ont en commun de vouloir encourager ce lieu, c’est un bel engagement. Merci à eux et à tous ceux qui viennent régulièrement aux salaisons. »

 

 

Laurent Quénéhen

 

Roddy Laroche Samsonoff, Tristan Mory, Jerome Ponot, Julie Perin, Michel Castaignet, Dominique Haldenwang-Follenfant, Patrick Mosconi, porte renaud, Ilona Tikvicki, Siam Angie Dots Minou, Gerardo de Pablo, Orion Papleka, Thibaut Thorez, Guillaume Dimanche, JB Labarrière, Eugénie Jan, Jérôme Rappanello, Nathalie Tacheau, Diane Shenouda, Céline Tuloup, Roberto Martinez, Solange Carvalho, Veradias, Eric Poupy et Henrike Stahl, Patrick Gomme, Bertrand Diacre-Piéplu, Jean-Michel Vigezzi, Boris Du Boullay, Gwénaëlle Plédran, Karine Comby, Gwladys Kirschner Letellier.

''During the exhibition, visitors could acquire an artwork’s fragment which was sold by gram.  All the money collected went to the Association  »Les Salaisons » as a donation in order to support their work in the field of culture which was placed in jeopardy because public funding shortage. The visitors left with a numbered and signed sachet by me.''/


« Lors de cette exposition, les visiteurs pouvaient acquérir un fragment d’œuvre en l’achetant au gramme. L’argent récolté lors de cette opération revint entièrement sous forme de don à l’association Les Salaisons afin de soutenir leur action dans le domaine culturel, mise en péril par le manque de financement public. Les visiteurs repartaient avec un sachet, numéroté et signé par mes soins. »

 

 

press review about this exhibition/revue de presse au sujet de cette exposition

 

 

sculptural proposition stabilized at the time of this exhibition/

proposition sculpturale stabilisée lors de cette exposition :
Fauna/Faune #1

 

- porte renaud -
© 2010-2017
legal notices/mention légales